Résultats: ‘nouvelles de partout’

Nouvelles de partout

1984 par Contribution anonyme

 

Décès de Jean-H. Doiron - La mort nous enlevait soudainement, le 5 octobre dernier, Jean-H. Doiron, de Rustico, à l’âge de 65 ans.  Sa grande contribution à la promotion de l’histoire acadienne de l’Île fut au niveau du Musée Belcourt, de Rustico.  Il a effectivement été le président-fondateur de cet excellent petit musée consacré à l’oeuvre du dynamique Père Georges-Antoine Belcourt et à l’histoire générale de Rustico.  En 1983, il publiait, en français et en anglais, un livret intitulé Rustico – l’abbé Georges-Antoine Belcourt – La Banque de Rustico.  En juin dernier, il méritait pour cette publication un prix de mérite du Musée provincial.

 

Le Prix France-Acadie - La secrétaire de notre Société a été l’heureuse gagnante du Prix France-Acadie (catégorie “oeuvres didactiques”) pour son livre Le Mouvement coopératif chez les Acadiens de la région Évangéline 1862-1982.  Elle s’est rendue à Paris où on lui a officiellement remis le prix lors de l’assemblée annuelle des Amitiés acadiennes, le 29 septembre dernier.  Rappelons-nous que Cécile fut la première à mériter le Prix Gilbert Buote, pour le même ouvrage.

 

Wellington - En juin dernier, le “Wellington Senior Citizens’ History Committee” a reçu le prix de mérite du Musée provincial, pour son livre By The Old Mill Stream.  History of Wellington 1833-1983.

 

Tignish - Le Club Ti-Pa a eu l’heureuse idée de souligner le 450e anniversaire de la visite de Jacques Cartier à l’Île, en 1534, par un char allégorique.  On a pu voir ce très beau char qui a participé à plusieurs parades tout au long de l’été.  Le travail du Club Ti-Pa a été récompensé par de nombreux prix.  De plus, le 30 juin, dans le cadre des manifestations de la Fête du Canada, on reconstituait le débarquement de Jacques Cartier près d’Alberton.  Quelque 300 personnes assistaient à ce pageant historique.

 

Le Musée Acadien - Le Musée acadien, sous la direction de soeur Marguerite Richard, a connu un été très mouvementé.  On y a monté une excellente exposition intitulée Miscouche – 1884 dans la salle du Couvent de Miscouche où fut dévoilé, en 1884, le drapeau acadien.  La Société Nationale des Acadiens a fait ériger sur le terrain du Musée un monument commémoratif à l’occasion du 100e anniversaire du drapeau acadien.  Ce monument, construit par le regretté Édouard Arsenault, a été dévoilé le 15 août dernier par le président d’honneur des fêtes, Monsieur Roch Gaudet.  Le nombre de visiteurs a sensiblement augmenté au Musée cet été.

 

Mont-Carmel - Le Club d’Âge d’Or de la paroisse de Mont-Carmel se prépare à ouvrir un petit musée religieux.  Celui-ci sera situé dans une ancienne maison, située en face de l’église, qui servira également de centre pour le Club.  Cette maison a servi comme couvent pendant une vingtaine d’années aux soeurs de la Congrégation Notre-Dame du Sacré-Coeur.

 

Charlottetown - L’Université de l’Île-du-Prince-Édouard a maintenant dans son programme trois cours qui ont trait aux Acadiens, dont l’un est exclusivement un cours d’histoire intitulé, “La Renaissance et le nationalisme chez les Acadiens de l’Île-du-Prince-Édouard 1860-1900″.  Ce cours se donnera alternativement en français et en anglais.

 

La Marée de l’Île - C’est le titre d’une émission de Radio-Canada préparée à l’intention des francophones insulaires et diffusée tous les jours de la semaine de 16 h à 17 h 30.  À tous les vendredis on peut y entendre une petite chronique en histoire animée par plusieurs de nos membres, à savoir:  Henri Gaudet, Avéline Peters, Edmond Gallant, Francis Blanchard et Georges Arsenault.

 

Légion de Wellington - Le club des anciens combattants de la Légion royale canadienne de Wellington prépare actuellement un livre dans lequel on donnera le nom et quelques notes biographiques sur tous les vétérans, originaires de la région, qui se sont enrôlés dans les guerres de ce siècle.  On sait que les Acadiens ont répondu nombreux à l’appel durant ces conflits internationaux.

Des nouvelles de partout

1980 par Contribution anonyme

 

La Société Historique Acadienne à Tignish

Le Club Ti-Pa accueillait dans son centre, le 30 mars dernier, la Société Historique Acadienne qui y tenait sa première rencontre régionale de l’année.  Plus d’une trentaine de personnes assistaient.  Au programme, plusieurs présentations.  Le président, M. J.-Edmond Arsenault parla brièvement des buts de la Société, Mme Avéline Peters expliqua le travail que fait la Société Historique de Bloomfield et Mlle Sylvia Arsenault fit un court exposé sur le projet de généalogie en marche au Musée Acadien.  M. Georges Arsenault de la SSTA présente la récente publication, Histoire de la pêche chez les Acadiens de l’I.-P.-É alors que M. Henri Gaudet donne une causerie sur l’oeuvre de l’artiste, feue Alma Buote.  De nombreux exemples du travail de Mme Buote étaient en exposition.

Le Musée Acadien entame un projet de généalogie

Grâce à un projet “Canada au travail”, l’Association du Musée Acadien, sous la direction de Soeur Marguerite Richard, est en train de monter un fichier généalogique très important.  Le projet consiste à mettre sur fiche le contenu des registres des paroisses acadiennes de l’Île pour les années 1812 à 1890.

Le travail terminé, le fichier sera une aide précieuse à toute personne qui s’intéresse au “défrichetage de parenté”.  On pourra désormais consulter rapidement, dans un même endroit, tous les registres paroissiaux acadiens.  De plus, chaque fiche sera classée en ordre alphabétique et la couleur de la fiche variera selon la paroisse.  Le fichier sera situé au Musée Acadien pendant l’été et au Couvent de Miscouche pendant l’hiver.

Le projet qui a permis l’embauche de quatre personnes a commencé au mois de novembre et se terminera en juin.

Ça grouille aussi à Rustico!

La paroisse de Rustico-sud a bénéficié au cours de l’hiver d’un projet “Canada au travail” qui lui a permis de faire les réparations nécessaires à la vieille salle paroissiale, construite en 1866-67.  On a pris garde de ne pas abîmer l’architecture de cet imposant monument acadien érigé sous la direction du Père Georges Antoine Belcourt.  Le projet a surtout permis de restaurer cette partie de la salle qui logea jadis la fameuse Banque de Rustico mise sur pied par le dynamique Père Belcourt.  Les anciens locaux de cette banque constituent aujourd’hui un musée géré par la paroisse.

Le projet a aussi permis l’embauche d’une historienne, Mme Ruth Brewer, qui eut comme tâche de recueillir toute l’information possible sur l’aménagement et le fonctionnement de la banque, et sur toutes les autres oeuvres du Père Belcourt.

Bravo gens de Rustico!

Indexation de l’Impartial

La SSTA, dans le cadre de son “Projet d’histoire et de culture acadiennes” est à faire indexer L’Impartial, journal acadien publié à Tignish de 1893 à 1915.

Le travail de l’indexation se fait au Centre d’études acadiennes de l’Université de Moncton où se trouve la seule collection, passablement complète, du journal.  Le travail a été commencé au début février par Mad. Gabrielle LeBlanc de Shédiac qui a dû démissionner à la fin mars pour prendre un emploi à temps plein.  Mad. Diane Lecouffe de Dieppe continue le travail qui prendra fin au mois de juillet.  À ce moment-là, il est prévu que la collection complète aura été indexée et toute l’information sera sur fiches.  La Société Saint-Thomas d’Aquin publiera cet index sous forme de livret.  Toute personne intéressée peut s’adresser à la Société.

Cet index sera un instrument de travail précieux pour toute personne qui s’intéresse à l’histoire, à la culture et à la généalogie acadienne.  Notons que le rédacteur-fondateur du journal, Gilbert Buote, était instituteur, historien et généalogiste!  Avec son fils Joseph, il a profondément marqué la vie acadienne de son époque.

Notons enfin que la collection de L’Impartial a été micro-filmée.  Jusqu’à présent il existe trois copies des micro-films à l’Î.-P.-É.

1)  Bibliothèque du Centre de la Confédération, Charlottetown;

2)  Robertson Memorial Library, Université de l’Î.-P.-É.;

3)  École Westisle, Elmsdale.

Des nouvelles de partout

1979 par Contribution anonyme

Projet d’histoire et de culture acadiennes

La Société Saint-Thomas d’Aquin a pris l’heureuse initiative de mettre sur pied un projet qui a pour but la préparation de matériel scolaire touchant l’histoire et la culture acadiennes.  Pour voir à la réussite de ce projet, la Société a établi un comité composé des personnes suivantes:  M. Tilmon Gallant, conseiller en français au ministère de l’Éducation; M. Francis Blanchard, coordonnateur de français, Unité scolaire no 3; M. Jérémie Pineau, enseignant à la retraite; Mme Erma Arsenault, enseignante à l’École Consolidée Évangéline; M. Edmond Gallant, directeur de l’École Régionale Évangéline; et Mlle Rose-Anna LeBlanc, agente de développement en éducation à la S.S.T.A.  La Société a également embauché au début septembre, un coordonnateur-recherchiste en la personne de M. Georges Arsenault.  M. Arsenault détient une Maîtrise en Arts et traditions populaires de l’Université Laval.

Le projet va bon train.  En effet, dès le début de 1980, des textes seront entre les mains de quelques enseignants.  Ces documents traiteront de l’histoire de la pêche chez les Acadiens de l’Île, de l’émigration et la colonisation des Acadiens à l’extérieur de l’Île au XIXe et XXe siècles, et des coutumes acadiennes.

Plusieurs autres thèmes seront exploités au cours des prochaines années.  À la longue, on prévoit que ces textes seront adaptés et traduits pour qu’ils puissent bénéficier aux étudiants acadiens anglicisés.

La Société Historique de Bloomfield

La Société Historique de Bloomfield, sous la dynamique présidence de Mme Avéline Peters, est à préparer la publication anglaise de l’histoire de la paroisse St-Antoine de Bloomfield.  La version française de cette monographie a été publiée dans les colonnes de La Voix Acadienne au cours des derniers mois.

Nous devons féliciter les membres de cette Société pour le sérieux avec lequel ils ont mené la recherche.  Si nous nous en tenons aux articles paru dans La Voix Acadienne, la publication à venir sera sans doute une des mieux documentées de ce genre à paraître dans la province.

Le Club d’Âge d’Or de Wellington

Ce club est en train d’écrire l’histoire de Wellington.  Le comité du projet est composé de Mme Alice M. Gallant, M. Joseph Gaudet et M. Faustin Richard.

Un musée pour Tignish?

Un groupe de gens de Tignish sont à étudier la possibilité d’établir un musée à l’École Dalton, récemment dépouillée de ses étudiants par l’ouverture de l’École Westisle.  Un comité présidé par M. J.-Henri Gaudet a fait plusieurs démarches au cours des derniers mois en vue d’obtenir le soutien de la population et de l’Unité scolaire.

L’historique d’Abram-Village

L’Association des Dames du Sanctuaire d’Abram-Village a patronné, l’été dernier, un projet dans le cadre du programme “Jeunesse Canada au travail” qui consistait à compiler l’historique du village.  Trois étudiants ont travaillé à cette compilation pendant une période de sept semaines.  L’Association espère pouvoir compléter la recherche dès l’été prochain si elle réussit à obtenir un autre projet.

Plus de 3,000 visiteurs au Musée Acadien!

Le Musée Acadien situé à Miscouche a été visité par environ 3,033 personnes au cours des mois d’été (mai – septembre), dont 582 étaient des étudiants des écoles de la province.

Le Musée est toujours sous la présidence du Dr. Aubin Doiron.  Le printemps dernier, Soeur Marguerite Richard remplaçait Soeur Antoinette DesRoches comme directrice.