La chanson du drapeau

2009 par Jeannita Bernard

 

(1er couplet )

Bleu, bleu c’est la couleur de la mer,

Qui le fait le tour, de mon pays de ma terre,

Blanc, blanc c’est liberté qui m’est si chère

Et si j’la possède, c’est tout à cause de mes pères.

Rouge, c’est le sang qui a coulé

Qui a coulé pour assurer que nous vivions comme nous le faisons.

Refrain,

Il est là devant moi, il est là ce drapeau; il me rappelle, il me rappelle qui je suis.

 

(2e couplet)

Il, il me parle du cœur de l’Acadie,

Si ce n’est rien d’autre, c’est bien ce cœur qui a permis,

La vie, et celle du passé et celle qui s’en vient,

D’un monde qui ne possède que de l’esprit

Et l’Étoile, c’est elle qui nous a guidés,

La patronne qui a veillé et protégé.

Refrain

Il est là devant moi, il est là ce drapeau; il me rappelle, il me rappelle qui je suis.

 

Oh-h, ça fait bien cent ans qu’il est présent,

Symbole d’un peuple devenu grand.

Refrain

Il est là devant moi, il est là ce drapeau;  il me rappelle il me rappelle qui je suis.

Il est là devant moi, il est là ce drapeau;  il me rappelle il me rappelle qui je suis.  

Jeannita Bernard (St-Philippe, Î.-P.-É.), parolière

 

© Tous droits réservés 2009

Je suis Acadien et j’en suis content. Être Acadien est un cadeau pour moi. Je joue de la guitare en accompagnant le violon qui joue des mélodies acadiennes. L’Acadie est dans mon sang. Je passe chaque journée de ma vie en pensant que je suis Acadien et cela me rend heureux. Si j’avais le choix de changer de patrie un jour, je ne changerais pas. Être Acadien, pour moi, c’est important!      - Mitchell Richard