Quels sont les faits entourant la Déportation des Acadiens de l’Î-P-É?

La déportation de l’Île Saint-Jean (aujourd’hui l’Île-du-Prince-Édouard) eut lieu en 1758. Les Acadiens de l’Île ont alors été déportés en France, alors qu’en 1755, ceux de l’Acadie (la Nouvelle-Écosse actuelle) avaient été déportés dans les colonies anglaises du Massachusetts jusqu’à la Géorgie.

Sculpture de Sylvain Guimond représentant la Déportation des Acadiens de l'Île-du-Prince-Édouard.

Près de 3 000 Acadiens ont été déportés de l’Île Saint-Jean en France. De ce nombre, seulement environ 35 p. 100 ont survécu à cette dure épreuve. Deux-tiers des déportés sont donc décédés, soit noyés lors de naufrages des navires qui les transportaient, ou suite aux épidémies qui ont sévi à bord des autres navires.

Par ailleurs, environ 2 000 Acadiens de l’Île Saint-Jean ont échappé à la déportation, soit en se réfugiant au nord du Nouveau-Brunswick ou en se cachant dans l’Île.