Le Musée acadien de l’Île-du-Prince-Édouard présente annuellement quelques expositions temporaires. Elles sont pour la plupart produites par le Musée. À l’occasion, certaines  proviennent d’autres institutions muséales canadiennes. Ces expositions temporaires sont importantes dans la programmation du Musée acadien. Elles encouragent les gens à visiter le Musée régulièrement pour découvrir différents aspects de l’histoire, de la culture et du patrimoine acadiens.

Les expositions temporaires, conçues chaque fois sur un thème différent, permettent au Musée de mieux faire connaître sa collection d’artéfacts et même d’enrichir sa collection. Chaque exposition amène aussi le personnel du Musée à faire des recherches, ce qui enrichit nos connaissances sur la communauté acadienne de l’Île.

Les premières expositions temporaires ont été montées dans l’ancien musée en 1985. L’une s’intitulait « Un peuple agricole ». Elle mettait en montre les principaux instruments aratoires de la collection du Musée. Une autre était une exposition photographique titrée « Les vieux Acadiens ». Celle-ci avait été créée en 1980 par le Centre Eptek de Summerside en collaboration avec la Société Saint-Thomas-d’Aquin. En tout, huit expositions temporaires ont été présentées dans l’ancien musée entre 1985 et 2001.

Depuis son déménagement dans le nouvel édifice en 1991, le Musée acadien a présenté 70 expositions temporaires!

Voici quelques photos souvenirs.

.

Un peuple agricole, 1985. Un peuple agricole, 1985

Cette exposition constitue la première exposition temporaire montée dans l’ancien édifice du Musée acadien.

(Source : Musée acadien de l’Î.-P.-É.)

L’artisanat, 1986. L’artisanat, 1986

Exposition temporaire montée dans l’ancien édifice du Musée acadien à l’occasion de l’inauguration de la première exposition permanente.

(Source : Georges Arsenault)

Les tapis d’Hélène Gallant, 1993. Les tapis d’Hélène Gallant, 1993

Le Musée acadien offrait aux visiteurs une exposition des tapis houqués d’Hélène Gallant. Celle-ci regroupait 42 de ses oeuvres. L’artisane pose ici avec son neveu le père Albin Arsenault qui a ouvert officiellement l’exposition.

(Source : La Voix acadienne)

Alma Buote, artiste acadienne de l’Île : de Tignish à New York, 1995. Alma Buote, artiste acadienne de l’Île : de Tignish à New York, 1995

Yvon Léger, cousin d’Alma Buote; Cécile Gallant, directrice du Musée acadien; et Henri Gaudet, donateur de la collection Alma Buote, posent devant la peinture L’Acadienne, oeuvre de la première artiste acadienne professionnelle de l’Île.

(Source : La Voix acadienne)

L’Acadie du Québec, 1998. L’Acadie du Québec, 1998

Cette exposition itinérante, produite par le Musée acadien du Québec, à Bonaventure, avec la collaboration du Musée de la Civilisation à Québec, comprenait un coffre renfermant des costumes du 19e siècle que les visiteurs pouvaient revêtir. De gauche à droite : Lynette Manuel, Diane Racette, fille non identifiée et Chelsey Mills. Devant : Brittany Bradshaw.

(Source : Musée acadien de l’Î.-P.-É.)

L’Odyssée d’Évangéline, 1998. L’Odyssée d’Évangéline, 1998

Exposition itinérante « L’Odyssée d’Évangéline », une production du Musée acadien de l’Université de Moncton.

(Source : Musée acadien de l’Î.-P.-É.)

Les Acadiens de Tignish : deux siècles d’histoire, 1999. Les Acadiens de Tignish : deux siècles d’histoire, 1999

Cette impressionnante courtepointe a été confectionnée pour commémorer le bicentenaire de Tignish par Anne Chaisson Manson, du Maine. Un de ses ancêtres, Jacques Chiasson, était un fondateur de la communauté en 1799. Cette oeuvre était à l’honneur dans l’exposition « Les Acadiens de Tignish : deux siècles d’histoire ». L’artisane Anne Chaisson Manson est à gauche.

(Source : La Voix acadienne)

Un trésor de l’Île : les sculptures de Fabian (Foncy) Deagle, 2002. Un trésor de l’Île : les sculptures de Fabian (Foncy) Deagle, 2002

Le Musée acadien présentait son importante collection de sculptures miniatures de l’artiste Fabian Deagle (1915-2000), originaire de Lower Rollo Bay. Présents à l’inauguration de l’exposition (de g. à d.) : Tilmon Gallant; Mary Deagle, veuve de l’artiste; David Le Gallant, président de l’Association du Musée acadien de l’Î.-P.-É.; Anita Richards.

(Source : La Voix acadienne)

Premières en Acadie, 2004. Premières en Acadie, 2004

Cette exposition produite à l’occasion du 400e de l’Acadie soulignait quatorze accomplissements dont les Acadiens de l’Île-du-Prince-Édouard ont été les premiers à réaliser dans l’Acadie des Maritimes.

(Source : Musée acadien de l’Î.-P.-É.)

La Déportation des Acadiens de l’île Saint-Jean : une remarquable histoire de courage et de détermination, 2008. La Déportation des Acadiens de l’île Saint-Jean : une remarquable histoire de courage et de détermination, 2008

Exposition montée à l’occasion du 250e anniversaire de la Déportation des habitants de l’île Saint-Jean.

(Source : La Voix acadienne)

Les Acadiens et le sport : d’hier à aujourd’hui, 2010. Les Acadiens et le sport : d’hier à aujourd’hui, 2010

Noël Gaudet de Summerside montre fièrement les médailles remportées au curling par sa fille Suzanne Gaudet, une athlète de calibre internationale.(Source : La Belle Alliance ltée)

Tapis houqués chez les Acadiens et Acadiennes de l’Île : une tradition toujours vivante, 2010. Tapis houqués chez les Acadiens et Acadiennes de l’Île : une tradition toujours vivante, 2010

L’exposition regroupait 76 tapis fabriqués par 21 artistes provenant de presque toutes les régions acadiennes de l’Île. Examinant les tapis, Yvonne Arsenault et Joseph Gallant.

(Source : Georges Arsenault)

Les Acadiennes de l’Île : photos des années 1880 à 1960. Les Acadiennes de l’Île : photos des années 1880 à 1960

Présentée en 2011, cette exposition comprenait quelque 75 photos provenant de nombreuses collections privées et de plusieurs artéfacts de la collection du Musée acadien de l’Î.-P.-É. Bella Bernard participait à l’inauguration de l’exposition. Elle est le bébé que l’on voit sur le panneau d’introduction.

(Source : La Voix acadienne)

La Roche et le Grand-Ruisseau : 200 ans à Baie-Egmont et à Mont-Carmel, 2012. La Roche et le Grand-Ruisseau : 200 ans à Baie-Egmont et à Mont-Carmel, 2012

L’exposition comprenait deux parties, soit l’une consacrée à divers aspects de l’histoire des deux paroisses depuis leur fondation en 1812, et l’autre partie à des photos récentes de la région prises par Léona Arsenault et Jacinthe Laforest.

(Source : Georges Arsenault)

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>